Kalsh

Kalsh est la capitale de l’ empire, son joyau.

Bien que la ville fut fondée en 0 A.L., soit il y a près de mille ans, aucun bâtiment d’origine ne subsiste.
La ville est entourée par huit faubourgs qui la fournissent en diverses ressources. Un mur hexagonal titanesque, commodément appelé l’Hexagone Extérieur, se dresse ensuite, barrant complètement l’accès. Le mur est haut d’une soixantaine de mètres et semble fait d’adamantium. Les tours de garde sont équipées de Lanceurs Kalshiens, machines arcaniques capables de lancer des projectiles perçant n’importe quelle armure magique.

L’intérieur est divisé en dix quartiers répartis sur les deux niveaux de la ville. Au niveau d’arrivée le plus bas comme au-dessus, la lumière et le climat sont artificiels, ainsi que le ciel. Il est d’un bleu parfait, saupoudré de rares nuages cotonneux en général. En cas de décès d’une personnalité, d’un héros local ou d’un noble influent, le ciel peut virer au gris et une pluie fine peut tomber.

Le niveau d’arrivée, avec une hauteur de plafond de vingt mètres, contient l’essentiel de la population et six des quartiers, séparés par de grandes portes de pierre. Le tout forme un hexagone au centre duquel une dalle de transport est magiquement connectée au niveau supérieur.

Le premier quartier est appelé les Glaives, il hérite son nom de deux énormes lames montées sur une statue de Goliath sur la place principale. On y trouve différents commerces et artisans du métal, ainsi que la moitié de la bibliothèque appartenant à l’Académie Militaire. C’est le plus grand des quartiers inférieurs.

Cuivrefin héberge l’autre moitié de la bibliothèque, l’Académie militaire, plusieurs théâtres et la plupart des Guildes : Alchimie, Poterie, Sculpture, Armurerie, Architecture… et une suspicieuse guilde de couture. C’est depuis l’amphithéâtre Corel que les officiels de l’Empire font leurs allocutions.

Les Feux Forts sont très animés la nuit, avec de nombreuses tavernes et des fumoirs musicaux. C’est le point de rencontre des aventuriers Kalshiens de tout poil. Les deux établissements concurrents les plus célèbres sont l’“Éclate-tronc”, au Sud, et le plus huppé “Fourreau” au Nord-Est.

Le quartier traditionnellement “religieux” s’appelle Blancheroche, du nom du temple en plein centre, taillé dans le creux d’une géode blanche. Un accès aux égouts est ouvert au public, non loin du Musée Impérial Officiel.

Le dernier quartier, le plus pauvre, est appelé Kzatmi. Essentiellement résidentiel, il contient le système d’acheminement et d’assainissement de l’eau courante, avec un accès aux égouts.

Le niveau supérieur, accessible sur demande, est traditionnellement réservé à la noblesse. Les murs sont des fresques à la gloire des héros de l’Empire, les vitraux des bâtiments brillent de mille feux sous la lumière artificielle du Premier Ciel, le plafond de Kalsh. Celui-ci est haut de quarante mètres, et est percé en son centre par le donjon impérial, tour noire veinée de rouge s’élevant au-dessus des limites de la ville. À sa base est le palais impérial, joyau intimidant de ténèbres éclaboussées d’écarlate, avec ses herses de foudre et ses gardes dissimulés sous des capes grises.

Le quartier circulaire autour du donjon n’est autre que le quartier impérial. C’est là que la plupart des nobles intrigants se retrouvent pour collationner autour des affaires internes ou externes.
Autour, un mur d’enceinte sépare des trois autres quartiers supérieurs, très différents en taille.

Le plus grand, Mithriar, est l’ensemble d’habitations des familles les plus aisées de tout Kalsh, avec en son centre un jardin gigantesque où poussent les plantes les plus exotiques et les plus belles qui soient. Des pseudo-dragons sont souvent visibles dans les fourrés.

Deux fois plus petit en surface se trouve le quartier assez austère des Guildes d’Argent. Ces institutions anciennes et riches ont été anoblies dans leur globalité, de sorte que chaque membre obtient automatiquement un titre de noblesse. Elles gardent donc jalousement leurs entrées. Deux guildes parmi les plus connues sont la Banque Dimensionnelle, gestionnaire des devises impériales et des affaires extérieures pécuniaires, et l’Armée Interne, services de protection de nobles et des valeurs impériales.

Enfin, le dernier quartier, plus isolé et plus petit, a tout de même la taille d’un village des Terres de Kalsh. Tout le monde appelle le quartier “Magisterium” par métonymie, bien que le nom officiel soit “l’Ultime Limite”, jamais utilisé. Il renferme la guilde de magie impériale et les laboratoires d’expérimentation arcaniques. De nombreux adeptes y habitent. Le Magisterium lui-même est doté d’un accès au hall du palais.

Kalsh

Extinction PabloMontoya PabloMontoya