Plouthlim

Je suis ce que je suis.

Description:

Plouthlim est un grand humain blanc, blond, aux grand yeux bleus souriants. Sa carrure est à la mesure de sa stature. En plus de son armure étincelante, il est caractérisé par une grande beauté et une voix grave et sonore d’une rare musicalité. Un astre d’or est gravé sur son armure.

Ceux possédant des dons de vision magique peuvent observer sur son front un Mot, en alphabet phonétique du Verbe de la création, signifiant “Sceau”. Sous le sceau, une cicatrice magique de belle taille est visible.

À sa ceinture, une masse standard de l’armée pélorienne de rose-des-sables, incongrue pour un héros de cette envergure.

Bio:

Plouthlim était un grand héros Pélorien, un paladin aimé de Pélor, de l’église et du peuple. Sa générosité, sa gentillesse, son commandement et sa droiture exemplaires servent d’exemple pour les enfants de Kalsh. L’église Pélorienne a fait attention à mettre en avant les qualités officielles de Plouthlim, en omettant par exemple les preuves de sa bisexualité, punie dans la plupart des villes de l’Empire.

Quelque chose de terrible a mis temporairement fin aux actions du héros, qui fut officiellement tué en mission par le traître, Karel. D’après l’accusé, la situation était tout autre : Plouthlim aurait viré du côté du Mal, et Karel l’a éliminé pour le bien commun. Puis il a éliminé tous les membres de sa famille, pour des raisons peu claires.

Plusieurs faits jettent le doute sur ce qui s’est réellement passé.

Dans la cité des collines englouties, son sarcophage trônait : il fut remonté à la surface puis ouvert. À l’intérieur, un Plouthlim en colère était maintenu immobilisé par un sort sur son front. La marque physique de ce sort était le mot “Sceau” en Sombreverbe. La kensaï Sierra lui a alors enfoncé son épée purificatrice dans le crâne, brisant le sortilège : ainsi Plouthlim était devenu éternellement redevable à la compagnie.

Il leur a alors révélé les modifications corporelles qu’il s’était probablement fait subir : au centre de sa poitrine trouée, nuls organes vitaux, nul cœur qui bat, mais une pierre de l’ankou de plus de quarante centimètres de long. Elle le garde en vie, mais il semble ignorer toutes les conséquences de cette greffe sinistre.

Son retour a permis, avec l’aide de l’ermite Soon, à faire changer d’avis le dirigeant de l’ordre des paladins du Sud, Carlos. L’armée en croisade vers les Adorateurs du vrai Soleil fit demi-tour vers leur terre d’origine, évitant un massacre et une perte de temps monumentaux.

Plouthlim

Extinction PabloMontoya PabloMontoya