Kjovac Senman

Bien que la lumière soit allumée, il n'y a personne à la maison

Description:

Kjovac Senman a une statue érigée à sa mémoire dans le Donjon du Temps. Elle représente un homme aux cheveux courts, rasé de près. Il a une épée à la ceinture, et son armure complète arbore un symbole connu : un Soleil et une Lune présents dans le même ciel.

Lors de la visite dans l’esprit de Hukloc le mage, les aventuriers ont partagé le [[Séance du 01/03/2014 | souvenir]] que l’homme-lézard en avait.

Ils ont vu un homme de très grande taille, bâti comme une forteresse naine : Bien trop grande pour l’ego à l’intérieur, surarmée, et infiniment plus majestueuse que ceux qui la commandent.
Sa mâchoire bien taillée, ses yeux verts sur ses traits cuivrés ont bien pu faire chavirer des cœurs; son terrifiant et inexplicable demi-sourire, son regard jamais droit sur son interlocuteur, a fait trembler des âmes.

À sa ceinture, une épée rayonnait d’une douce verdeur. Selon ses mots, et en apparence, elle ne peut ôter la vie, bien qu’elle puisse trancher toute chair.

Bio:

Kjovac Senman est un paladin, leader de sa propre secte de paladins. Après de nombreuses années passées a paladiner de façon plus ou moins guillerette, il forme un GRAND PROJET. Ce projet, qui avait pour objectif la construction d’une grande cité mystique, aboutira finalement a la création catastrophique du “Donjon du temps”. Nul ne sait aujourd’hui d’ou lui était venue l’idée du projet, si il était manipulé par une puissance extérieure ou simplement par les voix dans sa tête, ni même le réel objectif de la Cité. Quoiqu’il en soit, il s’était entouré des plus grands experts de Melkaya dans leurs champs respectifs afin de s’assurer de la GRANDEUR de sa création (et du caractère magistral de son échec). Ces experts étaient Stine Germain, une prêtresse du Faucheur, Benoît Banach, un architecte de génie, et Mal’Hukloc Maxima Tenebrae, un abjurateur.

Comme on a pu le voir dans les mémoires de Hukloc, la cause principale de l’échec de son projet était sa propre folie. Utiliser une telle quantité de pierres de l’Ankou en les qualifiant de simples “focaliseurs divins”, et lancer “clos la boucle temporelle de cet endroit” à l’Ankou était une faute de goût impardonnable. Il a été par la suite mis en évidence qu’au moins un membre haut placé de l’état-major du projet (en l’occurrence Stine Germain) avait des arrières-pensées et prévoyait déja de détourner le projet de son but initial (certes inconnu).

Mis à part sa mentalité “originale”, il était un guerrier extrêmement compétent, puissant et influent. Il semble avoir conservé ses pouvoirs de paladin jusqu’au bout, malgré son alliance avec quelqu’un de la trempe de Germain.

Kjovac Senman

Extinction PabloMontoya PabloMontoya